COVID-19 : information sur les services du CREMbtn-arrow

Communiqué de presse 

Trois-Rivières, le 9 novembre 2018 – C’est en présence du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ministre responsable de la région de la Mauricie et député de Trois-Rivières, monsieur Jean Boulet, que le Centre de recherche d’emploi de la Mauricie (CREM), en collaboration avec AXTRA, l’Alliance des centres-conseils en emploi, a présenté aujourd’hui le bilan de la 1re cohorte et les perspectives du projet de formation rémunérée en vente-conseil pour le secteur du commerce de détail en Mauricie. Cet événement s’est tenu chez l’entreprise Piscines St-Louis, un commerce participant au projet de formation.

L’initiative a pour objectifs de favoriser l’intégration en emploi et le développement des compétences des conseillers-vendeurs nouvellement embauchés au moyen d’une formation offerte directement en entreprise. La formation, pratique et théorique, est de 40 heures et est dispensée sur huit semaines. Le salaire des employés est remboursé à 50 % durant la période des huit semaines. Le projet vise à combler des besoins de main-d’œuvre des entreprises du commerce de détail partout en Mauricie.

« Une main-d'œuvre qualifiée détenant une formation adaptée aux besoins des commerçants, et ce, encore davantage dans un contexte de rareté de main-d’œuvre, est un enjeu crucial pour les entreprises de commerce de détail », a affirmé la directrice générale du CREM, madame Diane Cossette.

Ce projet de développement de compétences est financé par le Fonds de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre (FDRCMO) de la Commission des partenaires du marché́ du travail (CPMT). Il est un élément de solution aux besoins importants de main-d’œuvre pour la profession de conseiller-vendeur en commerce de détail favorisant ainsi l’insertion et le maintien en emploi.

Résultats de la 1re cohorte

Lorsque nous avons débuté la formation auprès d’une 1re cohorte, nous avions pour objectif de desservir 12 entreprises et 20 participants de la région administrative de la Mauricie. L’objectif a non seulement été atteint,mais il a été dépassé.Au 14 juillet 2018, 14 entreprises et 23 employés avaient participé au projet. De l’ensemble des conseillers-vendeurs, 80 % ont complété avec succès la formation de huit semaines. « Les résultats démontrent que cette formation est un réel besoin pour les entreprises de commerce de détail de la région », avance la directrice générale du CREM.

Situation de l’emploi du commerce de détail en Mauricie

Les commerçants manquent de temps et de ressources pour le développement des compétences des employés, rencontrent des enjeux reliés au recrutement et à la rétention de la main-d’œuvre, en plus de faire face à des défis de compétitivité et de rentabilité.

La Mauricie représente 3,3 % des emplois de commerce de détail ce qui la place au 11e rang des 17 régions du Québec. 10 655 personnes travaillent dans le commerce de détail à l’intérieur de 997 établissements. De ces personnes, 5 260 occupent un poste de conseiller-vendeur. C’est environ 50 % des postes occupés dans ce secteur d’activité. De plus, 9,1 % de l’ensemble des emplois de la région sont issus du commerce de détail et 29 % des détaillants prévoient augmenter leur nombre d’employés d’ici 2019.

« Ces statistiques démontrent clairement la pertinence du projet de formation », d’ajouter Diane Cossette. « De plus, les formateurs du CREM s’assurent de mettre en place une formation flexible et qui s’adapte aux particularités de chaque entreprise et aux changements de comportements d’achats des consommateurs ».

Cinq bénéfices de la formation pour les employeurs

  • Formation gratuite offerte directement dans les entreprises.
  • 40 heures de formation pratique et théorique.
  • Salaire des employés participant à la formation remboursé à 50 %.
  • Accompagnement personnalisé pour favoriser l’intégration à l’emploi.
  • Guides de formation sur les cinq compétences requises pour exercer la profession de conseiller-‑vendeur, développés par Détail Québec (Comité sectoriel de main-d’œuvre du commerce de détail (CSMO).

Le CREM est d’avis que les défis en matière de rareté de la main-d’œuvre appellent à mettre en place des mesures qui favorisent le développement de compétences. Comme dans bien d’autres secteurs d’activité, l’avenir du commerce de détail passe par le savoir-être et le savoir-faire d’une main-d’œuvre qualifiée et innovante, et, par-dessus tout, par un bassin suffisant de travailleurs spécialisés. « La bonne adéquation entre formation et emploi se trouve parmi les solutions à privilégier pour dépasser l’enjeu de rareté de main-d’œuvre qualifiée », souligne Diane Cossette.

« Il s’agit d’une préoccupation de premier plan pour l’Alliance des centres-conseils en emploi, préoccupation que nous adressons notamment par le projet de formation rémunéré en vente-conseil pour le secteur du commerce de détail », a affirmé madame Mylène Mattei, chargée de projet – développement et partenariats d’AXTRA, l’Alliance des centres-conseils en emploi.

« Les besoins en main-d’œuvre seront en croissance dans toute la région, créant ainsi d’importantes possibilités d’emploi au cours des prochaines années pour les personnes qui souhaitent intégrer le marché́ du travail. Une meilleure connaissance des besoins en formation des entreprises permettra aux acteurs du milieu de proposer des formations adaptées à leurs réalités afin de les soutenir adéquatement pour qu’elles puissent relever les défis que posent la rareté de la main-d’œuvre et le développement du capital humain », de conclure Diane Cossette.

À propos du Centre de recherche d’emploi de la Mauricie (CREM)

Le CREM est un centre-conseil en emploi offrant des services à la population de la Mauricie désirant intégrer ou réintégrer le marché́ du travail. Fier de son savoir-faire dans le domaine de l'employabilité́ depuis près de 30 ans, le CREM dispense des services personnalisés et adaptés aux besoins d'une clientèle variée. L’organisation détient une expertise pour déployer des projets en collaboration avec divers partenaires, selon les besoins et les enjeux. Pour mener à bien sa mission, une collaboration active est établie avec les entreprises de la région depuis toutes ces années. L’équipe de conseillers en emploi chevronnée accompagne également les entreprises en matière de recrutement, en leur proposant des candidatures pour leurs postes à pourvoir, et intervient également au nouveau de l’intégration et du maintien en emploi.

À propos de l’Alliance des centres-conseils en emploi (AXTRA)

AXTRA a pour mission de regrouper et soutenir les centres-conseils en emploi afin de favoriser l'intégration au travail de tous les individus. L'Alliance des centres-conseils en emploi est composée de 90 organismes membres qui sont répartis dans 16 des 17 régions administratives du Québec. Ses membres emploient 1 400 professionnels et desservent plus de 80 000 chercheurs d'emploi par année, ce qui en fait le plus grand regroupement en employabilité au Québec.

-30-

Source :  Centre de recherche d'emploi de la Mauricie                                                                               

Informations et gestion des entrevues :

Martin St-Pierre

Consultant en relations publiques

819 247-057

martin@martinstpierre.net

 

De gauche à droite:

Mme Noémie Bergeron, gérante Domaine Animal; Mme Alexandra Dessureault-Perreault propriétaire Domaine Animal; M. Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, ministre responsable de la région de la Mauricie et député de Trois-Rivières; Mme Diane Cossette, Directirce générale CREM; M. Michel Lampron, président CREM; Mme Mylène Mattei, chargée de projet - développement des partenariats AXTRA - Alliance des centres-conseils en emploi; M. Louis Ricard, co-propriétaire Piscines St-Louis; Mme Nathalie Bruneau, responsable Le Bon Citoyen; M. Vincent Segalla, directeur services et installation Piscines St-Louis.


Besoin d’aide?

Prendre rendez-vousbtn-arrow