L’Appui Mauricie est fier d’annoncer le lancement officiel de sa campagne d’information visant à mieux soutenir les proches aidants qui concilient vie professionnelle, personnelle et soins à un proche. Cette campagne vise l’amélioration de la qualité de vie de ces aidantssalariés, mais surtout le maintien à l’emploi de ces travailleurs.

Financé en partie par le programme conciliation travail-famille du Ministère de la Famille, l’Appui Mauricie mettra en place plusieurs actions d’information et de sensibilisation, dont la diffusion de boîtes à outils aux employeurs, afin de leur permettre de mieux identifier leurs employés qui sont proches aidants et d’être ainsi en mesure de les diriger vers les bonnes ressources. L’aidant-salarié, mieux outillé, pourra développer un meilleur équilibre de vie et ainsi diminuer les risques d’absentéisme ou de présentéisme dû à son rôle d’aidant.

« Notre gouvernement s’est engagé à améliorer la qualité de vie des familles. Pour atteindre cet objectif, nous posons plusieurs gestes concrets. La conciliation famille-travail est un enjeu d’importance, tant pour les jeunes parents que pour les proches aidants. Cela va de soi, puisqu’il s’agit de concilier les facettes les plus importantes de la vie de tous les individus. C’est pourquoi nous sommes très heureux d’appuyer des projets, tels que le projet de l’Appui Mauricie, qui vise un meilleur soutien des proches aidants dans la conciliation de leurs responsabilités familiales et professionnelles. Je tiens d’ailleurs à saluer l’excellent travail qu’il accomplit en ce sens dans la région. », a souligné pour sa part le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe.

« Grâce à cette campagne d’information financée par le Ministère de la Famille à la hauteur de 20 580 $, plusieurs actions seront mises de l’avant pour sensibiliser les employeurs à la réalité des proches aidants. Il est important de prendre soin de nos proches et il est aussi essentiel de se soucier du bien-être des travailleurs. En tant que député de Trois-Rivières, mais aussi à titre de ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale je ne peux qu’être favorable au projet de l’Appui Mauricie. », souligne monsieur le ministre Jean Boulet.

Des ambassadeurs mobilisés Pour faire mousser cette campagne, 3 organisations mobilisées pour le maintien à l’emploi des salariés-aidants se sont jointes à l’Appui Mauricie.  Mme Diane Cossette, directrice générale du Centre de recherche d’emploi de la Mauricie, mentionne que son équipe déploie depuis plusieurs années des programmes de soutien pour le maintien des travailleurs, dont plusieurs font face au défi de la proche aidance.  M. Daniel McMahon, recteur de l’UQTR, est très au fait de cette réalité. Prenant lui-même soin, avec sa sœur, de ses deux parents, il a dû gérer les effets collatéraux de la proche aidance, dont la gestion d’une charge mentale amplifiée.  M. Martin-Charles St-Pierre, directeur associé de Ménagez-vous, travaille quotidiennement avec des employés qui doivent concilier travail, vie personnelle et rôle de proche aidant. Même si cette réalité demande souvent une gymnastique organisationnelle pour l’employeur et l’employé, elle permet, sans aucun doute, une meilleure rétention du personnel qualifié.

 
2e édition de la campagne Je fais un geste pour un collègue proche aidant

L’Appui Mauricie est également fier d’annoncer la 2e édition de sa campagne Je fais un geste pour un collègue proche aidant. Cette campagne invite tous les employés de la Mauricie à identifier un collègue proche aidant afin de l’inscrire à un concours lui permettant de gagner un moment de détente. Parmi les prix à gagner, on retrouve une nuitée pour deux incluant le souper et le petit-déjeuner à l’Hôtel Sacacomie, une nuitée pour deux incluant le petit-déjeuner au gîte La Maison sous les arbres de Shawinigan et plusieurs certificats-cadeaux dans des restaurants de la Mauricie, notamment au Brasier 1908, au Café Frida, au restaurant La Pointe à Bernard, à la microbrasserie Le Trou du Diable, à l'érablière Les Boisés d’Amélie, au restaurant Manoir Antic, et au restaurant Le Boké de La Tuque. On veut ainsi insuffler un vent de solidarité et de reconnaissance autour des aidants-salariés. Pour plus d’information, consultez le procheaidantmauricie.com.

Concilier travail, vie personnelle et soins à un proche : un défi pour le maintien à l’emploi de nos employés Au Québec, plus de 1,6 million de personnes – 24 % de la population active – fournissent des soins informels et non rémunérés. Parmi eux, 56 % travaillent 30 heures et plus par semaine tout en assumant leurs responsabilités de proche aidant.

Selon diverses études, 44 % des aidants manquent des jours de travail, 15 % réduisent leur temps de travail, 10 % quittent la vie active et 50 % n’en parlent pas à leur employeur. Ces réalités engendrent des défis tels que : des problèmes d’organisation au travail, une perte de productivité, une augmentation du présentéisme ou même de l’absentéisme, un stress accru, des refus de promotion ou des demandes de retraite anticipée, etc.

« Beaucoup de proches aidants nous mentionnent vouloir rester à l’emploi. Cela leur permet de garder un équilibre de vie, un statut, mais aussi de ne pas tomber dans une précarité financière. Pôle santé HEC Montréal1 mentionne d’ailleurs que les proches aidants " sont significativement plus engagés que leurs collègues qui ne prennent pas soin d’un aîné. " Dans la période actuelle où le maintien à l’emploi de nos travailleurs est une réelle plus-value pour les entreprises, il importe d’outiller adéquatement les employeurs en regard à la réalité de leurs salariés-aidants. », mentionne Pierre Morissette, président de l’Appui Mauricie.

À propos de l'Appui pour les proches aidants d'aînés

L’Appui pour les proches aidants d’aînés contribue à améliorer la qualité de vie des proches aidants d’aînés, à faciliter leur quotidien et à veiller à ce qu’ils tirent pleinement profit des ressources mises à leur disposition. Financé par le Ministère de la Famille et la famille Chagnon depuis 2009, l'organisme a mis sur pied un Appui régional dans chacune des 17 régions du Québec, privilégiant ainsi un travail de proximité avec les organismes du milieu qui contribuent au mieux-être des aidants d'aînés. L'Appui, c'est aussi Info-aidant, un service d'écoute, d'information et de référence disponible au 1 855 8 LAPPUI (1 855 852-7784), ainsi qu'un site Web, www.lappui.org, véritable mine d'or de renseignements, de conseils et de ressources pour les proches aidants et leur entourage.


Besoin d’aide?

Prendre rendez-vousbtn-arrow